A propos

Ce site rassemble un ensemble de ressources destinées à susciter des débats dans les domaines de la politique, la sociologie, la philosophie, l'histoire, etc. Bien que présentant une démarche pédagogique, nous n'avons aucune prétention à éduquer. Le site constitue plutôt un vecteur de communication destiné à sensibiliser sur des sujets comme le pouvoir et la domination, la démocratie, la souveraineté, les institutions, la mondialisation et bien d'autres sujets encore. A partir de concepts étayés, il s'agit de penser pour agir.

Nous ne sommes ni un parti politique, ni un syndicat, ni « de droite », ni « de gauche ». Nous laissons à l'oligarchie et à ses zélés serviteurs leur définition de la République et de ses attributs. Nous nous opposons à l'utilisation fallacieuse de ces notions. Nous considérons que la « démocratie », telle qu'elle est organisée en France et dans le monde, enferme les citoyens dans une prison psychologique et physique pour imposer une servitude jamais égalée, grâce notamment aux médias et aux techniques de l'information. Cette démocratie n'a qu'un seul but : l'obéissance à tout prix, aux prix de tous les sacrifices... pour servir nos maîtres. Si dans ce refus de se positionner dans une géographie parlementaire, les militants « de gauche » ont pour habitude de répondre que nous serions donc « de droite », le verbiage de circonstance sert à ne pas aller plus loin que la politique spectacle que nous offrent nos élus.

Nous n'avons pas pour objectif de prendre la place de ceux que nous dénonçons. C'est au peuple lui-même de prendre son avenir en main en refusant la soumission induite par un système parlementaire aristocratique qui prend les traits d'une monarchie parlementaire, voire d'une dictature. Le peuple doit reprendre sa souveraineté et chasser ses maîtres pour ne tolérer qu'une seule loi, celle d'une démocratie nouvelle, encadrée par ses trois principes : désignation des élus pour une durée courte, tirés au sort et révocables.

Ne commettons pas à notre tour les travers d'une Révolution française qui a imposé la prééminence d'une classe sociale dominante pendant plus de deux siècles. Appliquons à la lettre la célèbre formule d'Abraham Lincoln qui définit la démocratie comme un « gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple ». Pensons la nouvelle démocratie selon le Novum Organum de Francis Bacon, ce texte qui fut le point de départ d'un renouveau scientifique dont s'est inspiré notamment René Descartes et qui a contribué à l'essor des sciences. La Renaissance prochaine doit être une renaissance politique permettant à chaque citoyen de s'approprier la responsabilité de la construction d'un édifice commun : une nouvelle organisation citoyenne, inspirée de la démocratie athénienne et adaptée au pays.

Nous préconisons non une révolution « par les urnes », cette stratégie mélenchoniste qui témoigne de la volonté de perpétuer sans le dire la soumission politique, mais une révolution hors des urnes pour mettre fin à une pseudo-légitimation des partis politiques par le vote. Ne votez jamais ! Le premier parti de France, l'abstention, doit remporter une victoire décisive pour que s'effondre la démocratie bourgeoise et pour permettre au peuple de reconstruire sa démocratie, une démocratie qui n'a jamais existé et qui doit constituer un exemple pour toute l'humanité.

Décompte des visiteurs

Visiteurs uniques (hors robots) Aujourd'hui : 2 - Hier : 17 - Semaine : 19 - Mois : 159 - Total depuis la mise en ligne du site (Septembre 2016) : 9528