Introduction

Le désintérêt des électeurs pour la chose publique trouve son origine dans une délégation sans vraies contraintes pour nos élus. Quelles que soient les institutions dans lesquelles ils exercent, qu'elles soient d'ordre politiques ou syndicales, leur activité n'est que rarement conforme aux intentions clamées à l'occasion de leur élection. Ne pouvant réagir efficacement face à ce constat inéluctable, les électeurs prennent leur distance et expriment leur défiance par l'abstention ou par un vote de sanction. Le fossé se creuse.

Les principes démocratiques, issus de la Révolution française, ont fait le succès de la bourgeoisie qui, grâce aux révoltes d'un peuple affamé, a scellé le sort de l'aristocratie. Mais les classes sociales dominées ne sont jamais sorties victorieuses d'un système démocratique qui les dompte toujours. C'est au peuple de reprendre ses droits et de sortir d'un modèle politique qui l'enferme, car il constitue une aliénation généralisée et implicitement consentie par le vote.

 

Décompte des visiteurs

Visiteurs uniques (hors robots) Aujourd'hui : 1 - Hier : 17 - Semaine : 50 - Mois : 159 - Total depuis la mise en ligne du site (Septembre 2016) : 9808